• Un œil en moins

    Un œil en moins

    "Un oeil en moins" de Nathalie Quintane - POL

    Présentation de l'éditeur :

    «Bergen, Berlin, Rio, Paris – et la province française. Des gens s’assemblent, discutent, écrivent sur des murs, certains tapent dans des vitrines. 
    En échange, on leur tape dessus, on les convoque au tribunal et, à l’occasion, on leur ôte un œil. 
    C’est la vie démocratique. 
    Alors, je me suis dit : Tiens, et si, pour une fois, je sortais un pavé?»

    Première page :

    "Nous apportons des dessins de presse imprimés en noir et blanc sur des pages A4 représentant des hommes politiques du moment : Emmanuel Macron, Emmanuel Valls, François Hollande, Monsieur Gattaz.

    Ils sont étalés sur la table.

    Nous les soulevons, nous les regardons, nous les déplaçons, la définition n’est pas très bonne.

    Nous nous proposons d’en tirer deux cents. Quelqu’un a tiré deux cents tracts dans une diff. précédente.

    Sans doute faut-il d’abord décider ce que nous allons en faire, où les distribuer, pendant combien de temps, en parlant ou en se taisant, sous des masques ou notre visage ?

    Au bout de la table sont posés deux pages format A4 sur lesquelles on a imprimé le nom de notre mouvement, la date, l’heure, et le lieu où il se tient deux fois par semaine…"

    Ce que j'en pense :

    C’est une chronique de ce qui a pu se passer autour de « Nuit debout », avec des choses le plus souvent banales afin de montrer comment s’imbriquent politique et quotidien. Cela est souvent très fort mais il y a parfois (rarement) un côté « militant dans l’entre-soi » assez horripilant. L’ensemble est plaisant et enrichissant.

    Un œil en moins

    Un œil en moinsUn œil en moins

     

     

    __________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :