• Tag sans

    Résultats pour la recherche du tag sans :
  • ...dans la balle sèche au milieu de la poussière et des lames de soleil avec une brutalité contenue. Du sang saxon et celte. Un enfant de Dieu, sans doute comme vous et moi." Ce que j'en pense : C'est un livre très bien écrit, concis, sans aucun superflu. L'auteur va directement à l'essentiel,...

    Lire la suite...

  • ...commande du jour." Ce que j'en pense : Ce livre est bien fait pour qu'on le lise jusqu'au bout : suspense, rythme, émotions...Mais on avance dans l'intrigue sans vraiment y croire : il y a des invraisemblances géographiques, les ficelles sont souvent très grosses et le style frôle parfois le...

    Lire la suite...

  • "Un été sans les hommes " de Siri Hustvedt traduction Christine Le Boeuf - Actes Sud Présentation de l'éditeur : Incapable de supporter plus longtemps la liaison que son mari, Boris, neuroscientifique de renom, entretient avec une femme plus jeune qu'elle, Mia, poétesse de son état, décide...

    Lire la suite...

  • ...Loire " - Philippe Le Guillou Mercure de France - folio Présentation de l'éditeur : Julien Gracq est sans conteste au nombre des écrivains que j'admire le plus. Je l'ai découvert au lycée en 1976. Je l'ai lu ensuite et l'admiration s'est installée, inentamable. Je lui ai écrit plus tard et...

    Lire la suite...

  • ...s’ouvrent par le constat de l’universelle précarité de la vie humaine. Première page :   "La même rivière coule sans arrêt, mais ce n'est jamais la même eau. De-ci, de-là, sur les surfaces tranquilles, des taches d'écume apparaissent, disparaissent, sans jamais s'attarder longtemps....

    Lire la suite...

  • "Roman sans titre" de Duong Thu Huong traduction Phan Huy Duong - Sabin Wespieser éditeur Présentation de l'éditeur : "Roman sans titre". Paru pour la première fois en France en 1992 aux Éditions des Femmes, Roman sans titre est aujourd'hui réédité chez Sabine Wespieser éditeur où sont...

    Lire la suite...

  • ...abattue par un chasseur. Dans ses narines de petit animal se grava l'odeur de l'homme et de la poudre à fusil.   Orphelin avec sa sœur, sans un troupeau voisin, il apprit tout seul. Adulte, il faisait une taille de plus que les mâles de son espèce. Sa sœur fut emportée par un aigle un jour...

    Lire la suite...

  • ...sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là... Première page : "Elle est encore de mauvais...

    Lire la suite...

  • ...modestement m'être arrêté à margouillat paressant au soleil du côté de Sokoto m'eût certainement suffi et sans doute autrement comblé que déboucher brutalement et sans préparation aucune sur la condition d'homme pour laquelle je n'ai jamais montré une très grande aptitude ni même le...

    Lire la suite...

  • ...s’inclinant son inclinaison. Il eût ainsi détruit la belle substance métaphorique de l’inclination et pour une telle marque de goujaterie eût sans doute été éconduit sans passer par l’étude notariale ou, bien pire, par le déduit. Ce que j'en pense : Conversation qui questionne la...

    Lire la suite...