• Les contes défaits

    Les contes défaits

     "Les contes défaits" de Oscar Lalo - Belfond

    Présentation de l'éditeur :

    Peau d'âme, noire neige, le petit poussé... Il était zéro fois... c'est ainsi que commencent Les contes défaits.
    L'histoire est celle d'un enfant et de l'adulte qu'il ne pourra pas devenir.
    Je suis sans fondations. Ils m'ont bâti sur du néant. Je suis un locataire du vide, insondable et sans nom, qui m'empêche de mettre le mien. La page reste blanche car tout ce qui s'y inscrit s'évapore.
    Sans rien dire jamais de ce qui ne se montre pas, loin de la honte et de la négation, Oscar Lalo convoque avec ses propres mots, pourtant universels, la langue sublime du silence...
    Et c'est en écrivant l'indicible avec ce premier roman qu'il est entré de façon magistrale en littérature.

    Première page :

    "Ce qui m'est arrivé ne m'est pas arrivé. Ce que je sais, c'est que c'est arrivé à d'autres, et qu'eux non plus ne le savent pas. Ma vie est un conte qui n'existe pas. Un conte invente qui, depuis, me hante. Un conte impossible : ni fec, ni citrouille, ni carrosse. Un conte vide.

    J'ai commencé par un livre qui n'était pas le mien. Voilà quarante ans que j'écris docilement le livre d'un autre. En fait, de plusieurs autres, selon la personne à laquelle je veux faire plaisir. Plaisir ? Je parle d'un territoire inconnu. Je n'ai cessé d'en donner en revanche. Pourvoyeur de plaisirs pourvoyeurs.

    Ma vie est un conte inachevé. Impasse. Dead end : morte fin. Contractée en début de vie. Une aube crépusculaire. Une lumière incertaine. Entre chien et loup. Une faible lueur dont on ne sait si clic annonce le jour ou la nuit. Ordre de se coucher ! Chien donc. Ordre intimé par le loup. Ordre qui fout le bordel. D'où ces contes défaits.

    J'ai dans la main un stylo qui ne veut rien dire. Je le force à me comprendre à rebrousse-poil. Peut-être aurais-je dû m'armer d'un pinceau plutôt. Plus tôt. Pourtant…"

    Ce que j'en pense :

    C'est un livre bouleversant qui sait faire crier le silence. C'est une histoire d'enfance détruite et c'est écrit avec beaucoup de pudeur, d'originalité et de force. C'est un roman qui prend aux tripes. C'est à la fois un coup de poing et un grand coup de cœur.

    Les contes défaits

    Les contes défaitsLes contes défaitsLes contes défaits

     

     

    __________


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :