• Laisse moi te dire une chose

    Laisse moi te dire une chose

    "Laisse moi te dire une chose" de Rémi De Vos - Actes Sud - Papiers

    Présentation de l'éditeur :

    Condamnée par une maladie incurable, une femme reçoit à l’hôpital les visites de son fils. Ils essaient de dialoguer, à leur manière : face aux griefs de la mère contre le théâtre qu’elle déteste, le fils, comédien, oppose le silence. Il supporte aussi les récits de l’ami de sa mère et les histoires graveleuses de son propre frère avec qui il ne s’entend pas. En parallèle, il imagine une pièce autour de Vidal, un jeune prisonnier fantasque qui réussira, lui, à s’échapper.

    Première page :

    "LA MERE. Quand te décideras-tu à chercher un métier sérieux ? De toute façon c’est trop tard maintenant, tu es trop vieux, tu ne peux même plus passer les concours.
    LE FILS. Tout va bien, tu as tort de t’inquiéter…
    LA MERE. Je m’inquiète depuis que tu t’es mis en tête de faire du théâtre. D’où t’est venue cette idée ? Pas de la famille en tout cas. Personne dans la famille ne s’intéresse à ça, au théâtre. Personne ne s’y est jamais intéressé. C’est tellement ridicule. Le mot même est ridicule. La première fois que j’ai entendu de ta bouche que tu voulais faire du théâtre, j’ai trouvé ça tellement ridicule. Comme si tu voulais devenir marin pêcheur ou je ne sais pas, quelque chose comme ça, impossible à comprendre. Une idée idiote voilà tout, comme il en pousse dans la tête des jeunes qui se cherchent, c’est comme ça qu’on dit – qui se cherchent ? – qui ont du mal à trouver leur voie, c’est comme ça qu’on dit, non ? (Si tous les jeunes qui ont des problèmes se mettaient en tête de faire du théâtre, tu imagines !) Je t’écoutais réciter dans ta chambre, c’était tellement ridicule et touchant aussi quelquefois. Ton père avait peur que tu ne deviennes homosexuel ; c’était sa hantise en t’écoutant parler tout seul."

    Ce que j'en pense :

    Une pièce sur la famille et sur le théâtre, sur la théâtralisation de la vie, sur le silence, sur l'impossible communication, sur l'évasion. C'est direct, souvent cruel, parfois drôle. Il faut trouver le metteur en scène qui nous fera pénétrer dans ce huis clos.

    Laisse moi te dire une chose

    Laisse moi te dire une choseLaisse moi te dire une choseLaisse moi te dire une chose

     

     

    __________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :