• L'homme semence

    L'homme semence

    "L'homme semence" de Violette Ailhaud - éditions Parole

    Présentation de l'éditeur :

    En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand son village des Basses-Alpes est brutalement privé de tous ses hommes par la répression qui suit le soulèvement républicain de décembre 1851. Il s’écoule plus de deux ans avant qu’un homme n’apparaisse : 

    Violette AILHAUD : Née en 1835, Violette Ailhaud est morte en 1925. «L’homme semence» est un récit écrit en 1919.
    Pour la seconde fois en 70 ans, son village vient de perdre tous ses hommes. 

    Première page :

    "Ça vient du fond de la vallée. Bien avant que ça passe le gué de la rivière, que l’ombre tranche, comme un lent clin d’œil, le brillant de l’eau entre les iscles, nous savons que c’est un homme. Nos corps vides de femmes sans mari se sont mis à résonner d’une façon qui ne trompe pas. Nos bras fatigués s’arrêtent tous ensemble d’amonteiller le foin. Nous nous regardons et chacune se souvient du serment. Nos mains s’empoignent et nos doigts se serrent à en craquer les jointures: notre rêve est en marche, glaçant d’effroi et brûlant de désir. L’homme monte. Il marche d’un bon pas. Pourtant sa marche paraît lente, douloureusement lente pour nos nerfs à vif. Pour tuer ce temps qui nous torture, nous redoublons d’élan dans le travail. Fourches et râteaux dansent une gigue qui grossit rapidement les tas de foin. Nos bras s’agitent sans que nous soyons en eux. Tous nos sens sont ailleurs, tendus vers lui. À chaque fois que l’homme trécoule derrière un repli du terrain, je me demande si je n’ai pas rêvé ou s’il n’a pas simplement décidé 10 de rebrousser chemin."

    Ce que j'en pense :

    Petit livre à lire absolument. Écrit il y a 100 ans mais encore tellement de notre temps. C'est une belle histoire d'amour et de solitude où le politique n'est pas absent. Pas de pathos mais beaucoup d'émotion et de force. Cerise sur le gâteau : l'auteure utilise les mots de l'époque et de la région qui ont disparu maintenant comme "amonteiller", "trécoule", "grémoulon"…

    L'homme semence

    L'homme semenceL'homme semenceL'homme semence

     

     

    __________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :