• Marre du rose

    "Marre du rose" texte Nathalie Hense, illustration Ilya Green
    Albin Michel jeunesse

    Présentation de l'éditeur :

    Les propos vifs et vivifiants d’une petite fille qui refuse d’être enfermée dans des goûts qui ne sont pas les siens.

    Affirmé, questionneur, drôle, le texte est égayé par des images qui font exploser les couleurs et qui donnent à l’héroïne une belle présence enfantine.

    Extrait :

    "D'habitude, les filles, elles aiment le rose, seulement moi, le rose, ça me sort par les yeux ! Et c'est pareil pour les princesses, les tralalas de princesses, les rubans et aussi les poupées. Mais quand en plus c'est rose, là, ça me sort par les trous de nez."

    Marre du rose

    Ce que j'en pense :

    L'héroïne de cette histoire n'apprécie pas l'étiquette de "garçon manqué" qu'on lui colle sous prétexte qu'elle n'aime pas les mêmes choses que les filles de son âge.

     Un texte intelligent, très loin des clichés avec de superbes illustrations de Ilya Green (de "Bou et les trois zours"). C'est un très bel album pour enfants à partir de 4/5 ans.

          

    __________


    votre commentaire
  • Tous pressés

    "Tous pressés" de Bernard Friot

    Milan

    Présentation de l'éditeur :

    Bernard Friot est né près de Chartres en 1951, mais il a posé ses valises dans de nombreuses villes de France et d'Allemagne.
    Il a été enseignant de lettres et s'est très tôt intéressé aux pratiques de lecture des enfants et adolescents. Bernard Friot se définit comme un "écrivain public" : il a besoin de contacts réguliers avec ses jeunes lecteurs pour retrouver en lui-même les émotions, les images dont naissent ses histoires. La relation au lecteur est aussi au coeur de sa réflexion sur l'écriture : lire est pour lui un acte de création, autant que l'écriture.

    Première page :

    "Il y a un mois, la maîtresse nous a annoncé qu'un écrivain allait venir dans notre école. Il fallait qu'on lise ses livres et qu'on prépare des questions. Mais moi, j'aime pas lire. Sauf les livres de foot. Et cet écrivain-là, il a rien écrit sur le foot. Alors, j'ai dit à la maîtresse que ça ne m'intéressait pas. Elle s'est fâchée et son nez s'est mis à remuer bizarrement. On aurait dit un lapin pas content parce qu'on lui a piqué sa carotte."

    Ce que j'en pense :

    Plus d'une trentaine de petites histoires souvent assez mal écrites. On peut quand même en "sauver" quelques unes ! On sent que "le Friot" se vend bien mais heureusement l'auteur annonce que c'est le dernier livre de cette série (il est capable de faire beaucoup mieux).

    __________


    votre commentaire
  • Au pays des petits poux

    "Au pays des petits poux" - Texte et illustration de Béatrice Alemagna
    Phaidon

    Présentation de l'éditeur :

    Le pays des petits poux est un vieux matelas abandonné au fond d un jardin. Les petits poux y habitent depuis des années, chaque petit pou dans son trou. Aujourd hui, c est l anniversaire du petit pou gras et tous les autres petits poux du pays sont invités dans le grand trou, au milieu du matelas. C est la première fois qu ils vont tous se rencontrer. 
    Le petit pou gras prépare des gâteaux à la poussière, installe des guirlandes et met en route son tourne-disque. Mais quand ses invités arrivent, quelle surprise ! Ils sont tous très différents de lui et aucun ne se ressemble : l un est tout maigre, l autre est tout jaune, un autre est multicolore. Toutes ces différences sont autant de sources de questionnement des petits poux sur le ton de la raillerie : « Pourquoi tu es maigre comme un haricot ? », « Mais toi, au fait, pourquoi tu es gras comme un hippopotame ? ».
    Mais tous les petits poux en arrivent à la même conclusion : ils sont tous nés comme ça, différents les uns des autres. Et comme ils n y peuvent rien, ils se précipitent tous sur la piste de danse et se mettent à sautiller tous ensemble à droite et à gauche.

    Extrait :

    Au pays des petits poux

    Ce que j'en pense :

    Un livre sur le respect des différences, très bien illustré avec du tissu, de la laine, des perles, des boutons... On regrette de ne pouvoir toucher ces matériaux.  Texte et illustration font de ce livre un bel objet pour émerveiller les enfants à partir de 3/4 ans (pour moins de 10 euros).

      

    __________


    votre commentaire
  • - Nouvelles

    "Un livre" de Hervé Tullet
    Bayard jeunesse

    Présentation de l'éditeur : 

    C'est un livre, tu fais comme il te dit et tu vas voir...

    Première page : 

    - Nouvelles

    Ce que j'en pense : 

    Rien de pédagogique, pas de message ni de "morale"... rien que du plaisir. C'est tout simple mais vraiment "génial"... et ça marche avec tous les âges (de 2 à 90 ans!). Ce livre a bien mérité le prix Sorcières 2011.

       

    __________ 


    votre commentaire
  • - Nouvelles

    "Un petit chaperon rouge" - Marjolaine Leray
    Actes sud junior

    Présentation de l'éditeur :

    Né d’un trait rouge gribouillé, voici un petit chaperon dont l’apparence évoque une minuscule poupée de chiffon. À peine sorti de la forêt, celui-ci rencontre le loup. Un loup immense, noir, méchant… bien qu’un peu trop naïf, auquel le petit chaperon tient tête : Non, il ne se laissera pas manger. Pourquoi ? Parce que le prédateur a mauvaise haleine ! Malgré sa fragilité apparente, ce petit chaperon rouge-là fait preuve d’un sang froid extraordinaire !

    AUTEUR-ILLUSTRATRICE : Marjolaine Leray est née en 1984 dans une petit village de Loire-Atlantique. Elle s’installe à Paris et fait des études de communication visuelle à l’école Duperré. Maintenant graphiste, on la confond encore avec les stagiaires ! Son premier livre illustré était déjà Le Petit Chaperon Rouge : la pièce de Joël Pommerat (Heyoka Jeunesse).

    Extrait :

     

    - Nouvelles

     

    Ce que j'en pense :

    Dessins épurés, dialogues ultra courts, une version de ce conte où le petit chaperon rouge tient une belle revanche. Un vrai régal.

       

     __________ 


    votre commentaire
  • - Nouvelles

    Paradiso - Texte : Franck Prévot - Illustration : Carole Chaix
    éditions L'édune

    Présentation de l'éditeur :

    Pour faire comprendre à sa voisine qu’on l’aime, quand on a dix ans, tous les moyens sont bons, mais pour finir, il faut bien le lui dire en face.

     

    Une simple histoire d’amour ? Peut-être mais celle-ci prend toute son ampleur poétique sous la plume de Franck Prévot dont l’histoire est magnifiquement mise en scène par Carole Chaix.

     

    Une page :


    - Nouvelles

    Ce que j'en pense :

    La poésie et le cinéma sont très présents dans ce récit dans le texte de Franck Prévot et à travers les illustrations de Carole Chaix. Très bel album grand format d'une merveilleuse richesse visuelle et narrative.

       
    __________

    votre commentaire
  • - Nouvelles

    "Le petit voleur de mots" - Nathalie Minne
    Les albums Casterman

    Présentation de l'éditeur :

    Chaque soir, lorsque la nuit s’est installée, un personnage énigmatique se promène sur les toits du village : c’est le petit voleur de mots, venu faire sa moisson d’histoires et de mots nouveaux. Tout l’intéresse, tout le séduit : les mots colériques, les mots d’enfants, les rouges, les verts et même ceux qui sont impossibles à prononcer.

    Car une fois revenu dans sa cabane, le petit voleur de mots laisse les mots qu’il a récoltés en faire à leur guise, dans une grande sarabande festive. Plus tard, une fois la fête achevée, il les mettra en bocaux, en fera des tresses de louanges, des écharpes d’injures ou des chaussettes de mots savants…

    Et puis un jour, voilà que le petit voleur rencontre une jolie petite fille. Pour elle, il va dérober des mots nouveaux et précieux : des mots d’amour…

    Extrait :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Le soir, lorsque la lune éclaire le chemin, le petit voleur de mots sort avec son équipement et marche jusqu'au village. Là, guettant les éclats de voix et de lumière pour ne pas être vu, il se hisse sur les toits.

    La récolte peut commencer..."

     

     

    Ce que j'en pense:

    Très bel album, grand format, splendidement illustré. Histoire très simple, à la portée de tous, sans "moralisme". On aime retourner le livre dans tous les sens à la recherche de mots qui se promènent sur la page.

       

    __________


    votre commentaire
  • - Nouvelles

    "Journal secret du Petit Poucet"
    Textes Philippe Lechermeier - Illustrations : Rébecca Dautremer
    Gautier Languereau

    Résumé :

    Voici, sous la forme d'un journal intime, la vie du Petit Poucet, dans ces temps de si grande misère que le maître d'école mange les tables... Les 7 frères, l'abominable marâtre Popette, et la très incroyable et très fantastique aventure dans la forêt... jusqu'à la chaumière de l'Ogre et de ses 7 filles.

    Pour en savoir plus sur les auteurs, visitez leur site :

    Philippe Lechermeier

    Rébecca Dautremer

    Extraits :

    - Nouvelles

     

    - Nouvelles

    Ce que j'en pense :

    Beaucoup d'humour, de fraicheur, d'imagination dans les textes et les illustrations. Un très bel album pour les plus grands.

    __________



    votre commentaire
  • - Nouvelles

    "La douane volante" - François Place
    Gallimard jeunesse

    Présentation de l'éditeur :

    Bretagne, 1914.
    La guerre menace. Une nuit, la charrette de la mort s'arrête devant la maison de Gwen le Tousseux, le jeune orphelin. C'est lui que vient chercher l'Ankou, pour l'emmener au pays dont on ne revient jamais... Quand Gwen se réveille, il est passé de l'autre côté, dans un monde comme surgi du passé. Dans ce pays étrange, effrayant mais fascinant, dominé par la douane volante, il va vivre des aventures extraordinaires.
    Gwen l'Egaré parviendra-t-il à retrouver sa terre natale ou son destin sera-t-il à jamais lié à Jorn, le redoutable officier de la douane volante? Une fresque magnifique, entre roman fantastique et récit initiatique, dans laquelle François Place révèle toute la dimension de son talent d'écrivain. Avec Gwen le Tousseux, laissez-vous emporter au-delà des frontières du réel et du temps.

    Première page :

    La Bretagne, c'est ce grand bout de granit qui termine la France, à l'extrême pointe du continent : Finis Terrae, disent les savants. L'océan vient s'y fracasser. Les gens qui vivent là ont toujours eu de l'eau salée dans les veines. Moi, je n'avais pas quatorze ans quand j'ai embarqué pour ma première campagne de pêche. C'était au plus fort de l'hiver, et peu importe la coque de noix sur laquelle j'ai frotté mes sabots, peu importent les jours et les nuits à vider le poisson, les mains plongées dans l'eau glacée, peu importe les coups et les humiliations, peu importe la méchanceté crasse de ce maudit équipage et de son capitaine à moitié fou, peu importe, finalement, puisque j'en suis revenu vivant. Tremblant comme une feuille et claquant des dents, mais vivant. Sitôt débarqué, on m'a couché sur un lit d'algues au fond d'une carriole, avec pour toute compagnie un tas de poissons aux yeux ronds, et roule ! Mes poumons cherchaient l'air comme une vieille baudruche crevée.

    Ce que j'en pense :

    Très bon roman pour ados (et bien au delà!) à l'écriture classique. L'auteur nous transporte dans un temps et dans un lieu imaginaire mais pas si éloigné du réel. Roman fantastique, roman initiatique où différents thèmes sont abordés : la mort, la guerre, la mer, la médecine...

    __________


    votre commentaire
  • - Nouvelles

    "J'irai au pays des licornes" - Jean François Chabas
    L'école des loisirs - Médium

    Présentation de l'éditeur :

    La rue, ses menaces et ses combats, Jean-François Chabas connaît bien. Mais c’est la situation de la Thaïlande contemporaine qui a été le déclic de ce roman. Là-bas, les combats d’enfants sont légaux et les fortunes gagnées grâce aux paris, colossales. Avec amertume, poésie, réalisme et pudeur, c’est la face sombre de sa Boxe du Grand Accomplissement que l’auteur nous livre ici, ainsi que sa façon, subtile, originale, de parler de l’antisémitisme.

    Première page :

    "Un jour, j'irai au Pays des licornes. Des douces licornes blanches, qui marcheront au pas, autour de moi. Je verrai leurs naseaux frémir, et j'entendrai leur souffle; il sera pour moi une caresse.

    Je lèverai les yeux vers un ciel limpide. Je marcherai sur une herbe vert tendre. De grands arbres s'étendront dans la plaine, mais clairsemés. Car j'en ai soupé, des sombres forêts.

    Au Pays des licornes, il y aura des papillons.

    J'ai remarqué que les papillons adorent l'odeur de la lessive. Plusieurs fois, quand je lavais mon linge dans une bassine dont je sortais une main pas encore rincée, un papillon est venu se poser sur mes doigts. Mais ici, il y a seulement une petite espèce jaune pâle, qu'on appelle des Citrons.

    Au Pays des licornes, on trouvera des papillons de toutes tailles, avec des couleurs qu'on n'imagine pas. Enfin si, je les imagine, la nuit, quand je n'arrive pas à dormir à cause des hématomes, d'une dent cassée, de la peur, et surtout de l'inquiétude quant à l'avenir..."

    Ce que j'en pense :

    Un roman qui aborde des sujets d'actualité (la rue, l'exploitation des enfants, l'antisémitisme...) avec réalisme, pudeur et poésie. La fin me laisse un peu perplexe (mais pouvait-il en être autrement ?).

    __________


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique