• Francis Rissin

    Francis Rissin

    "Francis Rissin" de Martin Mongin -Editions Tusitala

    Présentation de l'éditeur :

    « Il faut laisser les créatures Imaginaires vivre leur vie de leur côté, sinon elles mêlent leurs pensées aux vôtres, elles prennent progressivement le contrôle de votre esprit. Le nom de Francis Rissin m'a poursuivi tout au long de mon existence. »
    De mystérieuses affiches apparaissent dans les villes de France, seulement ornées du nom de Francis Rissin. Oui est-il ? La presse s'interroge, la police enquête, la population s'emballe. Et si Francis Rissin s'apprêtait à prendre le pouvoir, à sauver la France ?
    Martin Mongin signe un premier roman vertigineux. Une enquête paranoïaque sur l'insaisissable Francis Rissin en onze récits qui lorgnent tour à tour vers le roman policier, le fantastique, le journal intime, le thriller politique. Avec une maîtrise rare, l'auteur tisse sa toile comme un piège qui se referme sur le lecteur et ses certitudes, au coeur de cette zone floue où réalité et fiction s'entremêlent.

    Première page :

    "Catherine Joule, séminaire Textes et intertextes, cours du 3 septembre *** : « Approche centrée sur la personne », université de Paris IV-Sorbonne (enregistrement sonore), collection privée, fac-similé en possession de l'éditeur.

    Il y a les livres qui existent, les livres qu'on peut facilement se procurer sur les étals des librairies, chez les bouquinistes ou dans les arrière-salles poussiéreuses des antiquaires de la rue de Sèvres - ces livres qui nous présentent lascivement leur dos coloré sur les étagères des bibliothèques, pour qu'on les caresse du bout des doigts. Il y a les livres qui existent, et les livres qui n'existent pas, les livres qui n'ont jamais été écrits, les livres imaginaires, les livres de romans.

    Vous savez que certains auteurs se sont amusés à inventer des ouvrages de toutes pièces, et à les jeter négligemment dans les mains de leurs personnages. Les surréalistes ont abusé de ce procédé, tout comme Pierre Manon, Frédéric Balaire, ou encore François Rabelais, longtemps avant eux, avec son célèbre catalogue de la Bibliothèque de l'Abbaye de Saint-Victor, dans Pantagruel."

    Ce que j'en pense :

    Pendant toute la lecture de ce pavé (611 pages), de ces 11 longs chapitres on se demande « Mais qui est vraiment ce Francis Rissin ? ». Bien sûr nous en saurons chaque fois un peu plus mais nous continuerons à nous questionner. Ce livre est mystérieux et attachant. C’est un OVNI dans cette rentrée littéraire. Il n’est pas forcément « confortable » et le lecteur peut parfois être désorienté car chaque chapitre amène un nouveau genre : conférence, fantastique, policier… Pour moi c’est un livre politique, dans le bon sens du terme, qui montre ce que peut donner la fascination d’un peuple (les français en particulier) pour l’homme providentiel.

    Francis Rissin

    Francis RissinFrancis Rissin

     

     

    __________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :