• De cendre et d'os

    De cendre et d'os

    "De cendre et d'os" de John Harvey - Rivages/Noir

    Présentation de l'éditeur :

    Katherine, la fille de l'inspecteur Frank Elder, est toujours profondément traumatisée par le viol qu'elle a subi de la part d'un criminel que traquait son père. Ce dernier est toujours rongé par la culpabilité. A Londres, le sergent Maddy Birch se remet difficilement d'une arrestation violente au cours de laquelle l'un de ses jeunes collègues a été tué. Depuis ce tragique épisode, elle a l'impression d'être épiée, son cadavre sera découvert quelques semaines plus tard auprès d'une voie de chemin de fer désaffectée. Frank Elder n'a jamais oublié Maddy, ils avaient connu un bref moment de passion amoureuse, il y a seize ans. Alors Frank va accepter de collaborer à l'enquête sur la mort et retrouver le chemin des souvenirs, aux côtés de deux femmes officiers de police, Karen et Vanessa. 

    Première page :

    "Maddy Birch avait bel et bien dépassé le cap de la trentaine. Et même celui de la quarantaine. S'écartant du miroir, elle regarda d'un sale œil les rides qui commençaient à se dessiner aux coins de sa bouche, de ses yeux ; le gris qui s'insinuait dans ses cheveux par ailleurs bruns, presque châtains. A son prochain anniversaire, elle fêterait ses quarante-quatre ans. Inspectrice à la S07, la brigade de répression du crime organisé, elle avait quelques centaines de livres à la banque, et un appartement dont elle n'avait pas fini de payer les traites, situé dans cette partie de Upper Holloway que les agents immobiliers du nord de Londres se permettaient de rebaptiser Highgate Borders. Le bilan était maigre pour une femme qui avait passé la moitié de sa vie dans la police. Les rides mises à part.

    Tirant énergiquement ses cheveux en arrière, elle les noua à l'aide d'un bandeau écarlate qu'elle avait sorti de sa poche. Elle recula d'un pas, jeta un coup d'œil à ses chaussures montantes, au devant de son jean, ferma les attaches en Velcro de son gilet pare-balles, tira une dernière fois sur sa queue de cheval, et regagna la salle principale.

    Le personnel concerné était si nombreux que le briefing avait dû se tenir dans la salle de réunion…"

    Ce que j'en pense :

     Un bon polar qui continue la série des "Elder". On retrouve beaucoup d'ingrédients qui ont fait le succès de John Harvey : l'humanité, l'empathie, la solitude, une approche sociétale assez juste, une tendresse un peu maladroite, les relations familiales complexes... et la Cornouailles, même si elle est moins présente dans ce livre.

    De cendre et d'os

    De cendre et d'osDe cendre et d'os

     

     

    __________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :