• Comment j'ai rencontré les poissons

    Comment j'ai rencontré les poissons

    "Comment j'ai rencontré les poissons" de Ota Pavel - éditions do

    Présentation de l'éditeur :

    Les poignantes mais souvent joyeuses histoires de ce livre composent la tendre chronique d un homme qui se souvient de son père, génial représentant de commerce et grand amoureux de la pêche, géant captivant et charmeur aux yeux de l enfant qu il était. Elles commencent simplement, par ce regard de l enfance, puis elles se développent pour illustrer la prise de conscience d un garçon qui grandit et observe le monde autour de lui. Et si elles reconstituent l'histoire de sa famille, avec en arrière-plan celle de l Europe centrale, elles sont en réalité beaucoup plus que cela : de touchantes méditations sur la vie et la survie, la mort et la mémoire, l'humour, la justice et la compassion.

    Première page :

    "LE PLUS CHER DE TOUTE L’EUROPE CENTRALE

    Avant la guerre, maman avait une envie folle de se rendre en Italie. Ce n’était pas tellement pour voir les statues de Michel-Ange ou les tableaux de Léonard de Vinci, mais plutôt pour se baigner au moins une fois dans une mer tiède. Originaire de Drin près de Kladno, où il n’y avait qu’une pauvre petite mare aux canards sur laquelle flottait une couche épaisse et verte de lentilles d’eau, elle n’avait jamais pu, dans sa jeunesse, profiter d’une bonne baignade. Alors, à chaque printemps, elle posait à papa la même question : — Mon petit Leo, est-ce qu’on y va cette année ? Mon papa Leo répondait généralement que justement cette année nous n’avions pas assez d’argent et qu’à son avis, on serait beaucoup mieux près de Krivoklat, sur la rivière Berounka. Car papa avait bien d'autres préoccupations. Au premier rang de ses intérêts se trouvaient le commerce et les poissons. Il était exceptionnellement doué pour ces deux activités, mais donnait une préférence aux poissons, ce qui était fort préjudiciable tant à notre famille qu’à la maison suédoise Electrolux, où il était représentant en réfrigérateurs et aspirateurs. Parfois il disparaissait carrément de sa tournée et on le retrouvait sur la Berounka avec son meilleur ami le batelier Karel Prosek, à pêcher le brochet en appâtant avec des perches."

    Ce que j'en pense :

    Un peu déçu par ce livre dont on m'avait dit le plus grand bien. Certes, il y a de beaux passages, de l'humour. La vie en Tchécoslovaquie dans ces années avant et après la guerre est assez bien décrite et le personnage du père est magnifique... mais il faut vraiment beaucoup aimer les poissons ! Et, à partir du milieu du livre il nous arrive de nous ennuyer.... j'avoue avoir sauter quelques passages.

    Comment j'ai rencontré les poissons

    Comment j'ai rencontré les poissons

     

     

    __________


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :